” hreflang=”fr” />

L’Académie Transfert : une formation signée Transtech

formation transfert Transtech

 

L’Académie Transfert s’adresse à tous les porteurs de projets innovants et start-ups innovantes souhaitant vendre ou louer leur innovation, c’est-à-dire le(s) produit(s) issus de l’invention et le titre de propriété intellectuelle associé. Il s’agit d’une démarche de transfert d’innovation.

 

Qu’est ce que le transfert d’innovation ?

 

Le transfert d’innovation est une voie privilégiée si vous ne souhaitez pas entreprendre ou faire de la commercialisation de votre invention votre activité principale. Il peut s’effectuer :

 

  • par la vente du titre de propriété à un repreneur : ce qui entraîne une cession intégrale ou partielle de vos droits sur l’invention,
  • par la concession de licence : ce qui autorise le repreneur à fabriquer, distribuer et promouvoir l’invention sur une période donnée.

 

Comment faire un transfert d’innovation ?

 

Vous n’êtes sûrement pas sans savoir que préparer un transfert d’innovation est une démarche professionnelle demandant des compétences et un investissement personnel important. Le travail de préparation doit notamment être construit sur une réflexion stratégique : souhaitez-vous effectuer une cession du titre dans sa totalité, ou bien partiellement ? Ou bien louer votre invention par une concession de licence ? Pour quelles raisons ? Réservez-vous l’exclusivité de votre invention au repreneur ? Ou souhaitez-vous proposer votre invention à plusieurs entreprises ? Sur quels territoires ? Etc.

 

Il vous faudra aussi préparer l’évaluation financière de votre titre afin de déterminer sa juste valeur et son prix de vente. En résumé, il s’agit de connaitre votre sujet autant que si vous exploitiez votre invention par vous-même, afin de pouvoir convaincre des entreprises de l’intérêt de reprendre votre projet.

 

Alors comment construire sa stratégie de transfert efficacement et préparer les négociations avec des repreneurs potentiels ?

 

 

L’Académie Transfert, une nouveauté Transtech

 

C’est l’objectif de L’Académie Transfert, une formation spécialement développée par les experts de l’innovation de Transtech pour vous guider dans vos démarches de transfert d’innovation.

 

Au programme : apprentissages théoriques, retours d’expériences d’inventeurs expérimentés, exercices pratiques et mises en situation. A l’issue de ces 3 jours de formation, vous aurez acquis les compétences pour :

 

  • Construire votre stratégie de transfert, en accord avec votre business plan,
  • Comprendre et anticiper le processus de développement et d’industrialisation d’un produit,
  • Pitcher votre projet innovant,
  • Comprendre comment mesurer la valeur de votre titre de propriété,
  • Animer vos rendez-vous d’affaires et vos négociations,
  • Encadrer contractuellement les relations avec vos repreneurs.

 

Le programme complet est disponible en téléchargement ici : Programme Académie Transfert.

 

Les adhérents Transtech en parlent

 

Benoit Floquet, inventeur de l’armoire réfrigérée pliable et participant au lancement officiel de l’Académie Transfert en fin d’année 2020 :

“L’Académie Transfert est une formation très enrichissante. Cette session de 3 jours est bien rythmée, alliant apports théoriques avec des intervenants de qualité et illustration d’exemples concrets. Les échanges entre les participants et les retours d’expériences des inventeurs passés par l’étape du transfert de brevet ont été très motivants pour le tout jeune inventeur que je suis. Je n’ai qu’un seul regret : celui de ne pas avoir eu cette formation plus tôt dans mon parcours !”

 

Réservez dès à présent votre place ! Informations et inscriptions au 05 56 51 39 18 ou à contact@inventifs-transtech.fr

Session de formation du 17 au 19 mars 2021 – De 9H30 à 17H30

Locaux de Transtech : 96 rue de Beausoleil, 33 170 GRADIGNAN.

En cas de restrictions sanitaires, la session sera proposée en visio-conférence.

Partagez et suivez-nous sur :
Invention à l’honneur | Les protège-tibias intelligents

Invention à l’honneur | Les protège-tibias intelligents

– Bakary KAMARA –

 

Description du projet

 

Tibtop-Connect : les 1ers protège-tibias intelligents qui mesurent la performance des footballeurs. « A l’origine, il s’agit d’un projet global de digitalisation du management de la performance du football amateur de la société VBKAM » raconte Bakary KAMARA. Le produit est un protège-tibia dont la fonction principale reste de protéger des coups son utilisateur, avec en plus une fonction de collecte de données liées aux déplacements et mouvements.

Les GPS et la centrale inertielle embarqués vont permettre l’analyse et la restitution de l’activité sous forme d’indicateurs au travers d’une application mobile reliée. Ainsi, distance, allures, gestes, positionnement… deviennent des valeurs mesurées et exploitables dans la gestion des charges d’entrainement et l’analyse des performances des matchs.

Tibtop-Connect relève ainsi un défi technologique de transformer un accessoire de protection sportive en véritable IOT (Internet Of Things : objet connecté) autonome et résistant dans un environnement éprouvant. Une première mondiale !  

 

Situation du projet 

 

  • Breveté en France et extension internationale validée
  • Marque «TIBTOP » déposée à l’international
  • Concept industrialisé en France et commercialisé depuis janvier 2020
  • Evolution du logiciel embarqué (amenant à de nouvelles fonctionnalités)
  • Travaux de R&D sur la fiabilisation des données et nouvelles versions applicatives.

 

Les mots de l’inventeur

 

Bakary Kamara, inventeur des premiers protège-tibias intelligents, revient sur la naissance de son invention :

« Tibtop-Connect, c’est un projet né à partir d’une conception de protège-tibia “standard” et personnalisé. Je suis footballeur amateur depuis tout petit et j’ai voulu aller plus loin que le simple équipement en lui donnant une valeur ajoutée technologique. Les 1ers retours d’expérience de nos utilisateurs sont plus qu’encourageants. Ils sont presque 400, malgré une période perturbée par la Covid, à valider l’utilité, le confort, la qualité et la facilité d’usage. Ce sont déjà de très bons points de récompense de notre travail, et nous continuons sur cette lancée ! »

 

Partagez et suivez-nous sur :
Invention à l’honneur | La tour d’observation pour enfant

Invention à l’honneur | La tour d’observation pour enfant

– Grégory MAZUREAU & Fabienne BRUNET –

 

Description du projet

 

La Tour d’observation, ou tour d’apprentissage, est dédiée aux familles et tout particulièrement aux enfants. Ce mobilier permet en effet de leur faire découvrir le monde, cuisiner, et partager des moments de convivialité avec les adultes en toute sécurité.

Simple, fonctionnel et esthétique, cet ingénieux équipement est imaginé et fabriqué en bois par Grégory & Fabienne pour révolutionner l’approche de la cuisine avec ses enfants. La Tour d’observation est adaptée pour rapprocher votre enfant de votre plan de travail de cuisine afin qu’il puisse se développer et apprendre à vos côtés. Grâce aux garde-corps situés à l’avant et à l’arrière de la tour, il peut bouger librement en toute confiance.

La Tour d’observation est un incontournable de la maison, qui vous assure de passer des super moments de convivialité avec votre enfant en toute sécurité.

 

Situation du projet 

 

  • Dessin & modèle déposé auprès de l’INPI
  • Fabrication artisanale française par un ESAT, contribuant au développement de l’économie sociale et solidaire
  • Commercialisation en ligne depuis septembre 2020 via la Fabrique des Potirons

 

Les mots des inventeurs

 

Grégory Mazureau et Fabienne Brunet, inventeurs de la Tour d’observation, reviennent sur la naissance de leur invention :

« Avec Fabienne, nous sommes tous deux passionnés de menuiserie. Cette passion commune nous amène à fonder la Fabrique des Potirons en début d’année 2020, une société d’objets d’ameublement en bois.

Peu après, un samedi matin, je me lève avec l’envie de faire un gâteau avec mon fils. Je constate que je ne peux pas véritablement partager ce moment avec lui en toute sécurité, puisque le plan de travail de cuisine est en hauteur. J’imagine alors la Tour d’observation, un mobilier en bois portant l’enfant à hauteur pour partager des moments avec lui en toute assurance.

18 mois plus tard, une aventure formidable s’annonce avec la Fabrique des Potirons : de superbes rencontres, un prix de l’innovation I’NOV PRO en octobre 2020 et de nombreux défis restant à relever. Car avoir une bonne idée ne fait pas tout, il faut savoir s’entourer et surtout protéger ses créations. Il faut aussi savoir propulser son idée pour la faire connaitre, et cette étape est bien souvent la plus difficile quand on a peu de moyens. A présent, notre ambition est que la Tour d’observation devienne aussi incontournable qu’une chaise haute ou le pot, à l’intérieur de nos maisons. »

 

Partagez et suivez-nous sur :

Encouragez l’innovation, soutenez l’association Transtech

soutenir l'innovation

 

Que vous soyez adhérent historique, nouvellement arrivé, ou bien partenaire de Transtech, vous avez certainement constaté le développement de notre association et de notre process d’accompagnement pour les inventeurs.

 

Depuis maintenant deux ans, le parcours des inventeurs à travers notre dispositif d’accompagnement s’appuie sur un cursus de formations spécialisées et un suivi individualisé. Nous les formons en véritable porteurs de projets, capables de valider la faisabilité de leur innovation au niveau économique, technique et juridique, puis d’atteindre la mise en marché.

Afin d’accompagner cette dernière étape, cruciale pour le développement économique de l’invention, Transtech lance en 2020 une formation-action unique en France : « l’Académie Transfert ». Pour 2021, nous nous engageons toujours plus dans la structuration et le développement de notre méthode d’accompagnement, notamment par la création d’une offre dédiée aux projets innovants de création d’entreprise. Nous poursuivons aussila volonté de promouvoir notre méthode en s’essaimant dans d’autres régions de France. Des objectifs ambitieux pour lesquels nous avons besoin de votre soutien !

 

En faisant un don à notre association, vous dédiez une partie de vos impôts à un projet ou une structure qui vous tient à cœur. Le taux de déduction varie en fonction de l’impôt :

  • 60% de déduction au titre de l’impôt sur les sociétés,
  • 66% au titre de l’impôt sur le revenu,
  • 75% au titre de l’impôt de solidarité sur la fortune.

Chacun peut donc bénéficier de ces avantages fiscaux (dans certaines limites…) et soutenir les actions et les projets de développement de Transtech. Pour rappel, l’année fiscale pour l’impôt sur le revenu se termine le 31 décembre. Vous avez donc jusqu’à cette date pour apporter votre contribution à l’intérêt général !

Votre soutien peut également se traduire par du bénévolat, en donnant de votre temps pour participer à la croissance de Transtech. Evénements, conseils, expertise, 1er contact… Transtech s’appuie sur un solide réseau d’experts bénévoles pour mener à bien ses missions.

 

Il est temps d’encourager l’innovation et le développement économique de votre territoire : soutenez Transtech en faisant un don en ligne. 

Pour tout complément d’informations, contactez TRANSTECH par téléphone au 05.56.51.39.18 ou par mail : contact@inventifs-transtech.fr

Partagez et suivez-nous sur :

Comment prouver que mon produit innovant fonctionne ?

Prouver fonctionnement produit invention

 

Dernièrement, vous avez eu une idée de produit innovant. Persuadé de son intérêt, vous souhaitez le développer afin de pouvoir le commercialiser et le proposer sur le marché. Comme tout produit novateur, vous êtes conscient qu’il faudra expliquer son utilité et prouver qu’il remplit les fonctions que vous lui attribuez.

 

Mais comment prouver que votre produit innovant fonctionne avant même qu’il ne soit fabriqué ? Comment démontrer sa faisabilité en vue de son industrialisation ? Transtech vous guide à travers quelques conseils.

 

Qu’est ce qu’une preuve de concept ?

 

Une preuve de concept (aussi appelée POC, pour Proof of Concept) est une démonstration de faisabilité du futur produit. Elle permet d’obtenir des premiers éléments de réponse aux questions suivantes : « quel produit proposer ? Pour quel marché ? Et quelle protection mettre en place vis-à-vis de la concurrence ? » La preuve de concept est ainsi intimement liée au développement technique, mais aussi à la stratégie marché et à la protection intellectuelle de votre projet.

 

Dans cet article, nous nous concentrerons sur les aspects techniques de la POC. L’objectif est ainsi de démontrer :

  • que votre produit est faisable, réalisable,
  • qu’il atteint les performances attendues pour le marché visé,
  • que les performances jugées critiques sont bien atteignables.

 

Pour cela, une définition schématique du produit et une analyse technique succincte devront être réalisées.

Par ailleurs des maquettes des parties critiques et/ou novatrices du produit sont souhaitables à ce stade, même si leur définition ou les technologies de fabrication diffèrent du futur produit. Ces maquettes permettent notamment de se rassurer sur la faisabilité technique, et peuvent être suivies de la réalisation d’un démonstrateur, constituant ainsi la première réalisation complète du produit. A noter que pour des produits dits “simples”, il s’agit d’une étape capitale pour mieux se convaincre et convaincre les parties prenantes que l’aventure peut se poursuivre.

 

Concevoir et développer sa preuve de concept

 

La conception d’une preuve de concept se découpe en plusieurs étapes :

 

  • Effectuer l’analyse fonctionnelle de votre idée : ce travail consiste à décomposer le besoin de votre client en fonctions de services, c’est-à-dire lister les fonctions que doit satisfaire votre invention. Si l’on prend l’exemple du stylo pour illustration, nous pouvons identifier deux fonctions de services majeures :  le produit doit s’adapter à la main pour en reproduire correctement les gestes, et il doit également déposer de l’encre sur la feuille pour y laisser la trace de l’écriture.
    Une fois les fonctions de services listées, il s’agit ensuite de les hiérarchiser par degré d’importance pour le client.

 

  • Rédiger votre cahier des charges : une fois le travail des fonctions effectué, un cahier des charges doit être rédigé. Les fonctionnalités qui répondent aux besoins formulés par l’utilisateur doivent être regroupées. On identifiera les contraintes auxquelles le produit devra être conforme, qu’elles soient techniques, réglementaires ou environnementales. L’objectif est ici de bâtir un document de référence exploitable par toutes les parties prenantes du projet.

 

  • Rechercher des solutions et décider : en confrontant votre cahier des charges à la réalité des concepteurs et fabricants pour déterminer ensemble ce qu’il est possible de réaliser, plusieurs solutions seront imaginées et proposées sous forme d’hypothèses. La solution définitive retenue devra intégrer les avantages différentiels de l’invention.

 

Une fois ces travaux effectués, vous êtes prêt pour construire concrètement votre preuve de concept !

 

La preuve de concept, une démonstration de faisabilité essentielle

 

À présent, vous avez compris de quoi retourne la preuve de concept et les étapes pour la concevoir… Mais vous n’êtes pas certain d’en avoir besoin, ni que cette démarche s’applique réellement à votre projet. Vous vous questionnez peut-être sur l’intérêt de consacrer du temps et des ressources à ce travail, et c’est parfaitement légitime.

 

Mais sachez que la POC est une étape essentielle à ne pas oublier pour viser à la réussite de votre produit. Sans elle, il se pourrait que vous vous retrouviez bloqués dans votre développement. Et voici pourquoi :

 

  • La preuve de concept vous aide à poser les bonnes questions dès le départ, en vous aidant à sortir la tête du guidon et en recentrant le client au cœur de votre démarche : ont-ils besoin de mon produit ? Pourquoi ? Pour satisfaire quelle(s) demande(s) ? Est-ce que le produit que je propose répondra à leurs attentes ? En résumé, vous vous assurez que votre idée est faisable, et surtout rentable.

 

  • La preuve de concept permet d’obtenir des retours de votre cible de clientèle avant la commercialisation, en adoptant une démarche de «Test & Learn». Grâce à la POC, vous pouvez organiser des tests utilisateurs à partir de dessins, de maquettes et/ou de démonstrateurs, afin de collecter les premiers retours et suggestions sur votre futur produit. Le public sondé se projettera davantage que par le biais d’un simple sondage, et vous pourrez ainsi adapter, ajuster, voire corriger certains aspects de votre produit.

 

  • La preuve de concept est un outil primordial pour convaincre des investisseurs et partenaires. Lorsque vous ne possédez pas assez de fonds propres, il n’est pas rare de faire appel à des investisseurs pour vous aider à financer le développement de votre projet innovant. Mais sans preuve que votre produit est réalisable, et surtout qu’il peut être rentable, vous n’obtiendrez pas d’apports financiers. La POC constitue ainsi une première démonstration pour vous aider à convaincre ces derniers.

 

Contrairement à ce que l’on pourrait penser de prime abord, la preuve de concept n’est donc pas une démarche qui concerne uniquement le développement technique de votre invention. Elle permet également de valider votre marché et l’intérêt des consommateurs, de venir appuyer votre business plan et convaincre des investisseurs et partenaires à prendre part au projet. Vous l’aurez compris, la preuve de concept est en réalité une preuve dont le porteur de projet innovant ne peut se passer !

 

Pour mener à bien la mise en place de l’analyse technique de votre POC, Transtech vous accompagne à travers la formation « Développement Technique ». En une journée de 7 heures, vous appréhenderez la notion de votre preuve de concept, serez sensibilisé à la fabrication de votre démonstrateur en vue du prototypage et découvrirez les démarches nécessaires au développement industriel d’un produit. Découvrir le programme complet des formations Transtech.

 

Rédaction :

Jean-Pierre DAVID, Expert bénévole de Transtech

Alexane BOITEUX, Assistante de communication à Transtech

 

Partagez et suivez-nous sur :
Invention à l’honneur | Le harnais canin 2 en 1

Invention à l’honneur | Le harnais canin 2 en 1

– JULIEN BALLAIS –

 

Description du projet

 

EffyNess® est un harnais canin 2 en 1 à laisse “main-libre” intégrée. L’objectif est ainsi d’allier sécurité et réactivité pour maximiser la liberté du maitre et du chien.

C’est au fil de centaines d’heures de balade et de running avec Ice, son chien, que Julien Ballais a l’idée de l’EffyNess®. Le déclencheur ? « J’en ai eu assez de devoir transporter la laisse même lorsque mon chien est détaché, ou de devoir rattacher celle-ci rapidement si l’on rencontre un autre animal ou une personne sur le chemin. » Julien imagine alors un système pratique et instantané, tout en devinant que son chien pourrait transporter lui-même sa laisse.

Aujourd’hui, la mission d’EffyNess® est de simplifier la vie quotidienne des maîtres et des chiens. Cet accessoire permet de tenir le chien en laisse lorsque la situation l’exige et de s’en débarrasser instantanément dès qu’il n’y en a plus besoin.

EffyNess® participe au respect des lois de l’homme et de la nature et ravira tous les amoureux de randonnée, trail, course à pied ou VTT, mais aussi les maîtres citadins et actifs. De plus, le dispositif de laisse est amovible et interchangeable. Il est donc possible de l’utiliser ou non selon son activité et de personnaliser le harnais en changeant de couleur.

 

Situation du projet 

 

  • Invention brevetée auprès de l’INPI, extension à l’international en cours
  • Marque déposée : EffyNess®
  • Prototype de la 4ème version en cours de fabrication
  • Commercialisation prévue pour l’été 2021
  • Produits innovants connexes en cours d’étude, notamment une application mobile simplifiant la relation des vétérinaires et des maîtres de chiens.

 

Les mots de l’inventeur

 

Julien BALLAIS, inventeur du harnais canin 2 en 1 EffyNess®, revient sur la naissance de son invention :

« J’ai eu cette idée en septembre 2019 et j’ai travaillé seul dessus, en parallèle de mon travail. Au début, je n’aurais jamais pensé qu’un potentiel commercial pourrait en découler ! On ne se rend vraiment pas compte du travail et de la motivation qu’il faut pour ne pas abandonner une idée d’invention… J’ai dû prendre une décision cet été : j’ai donc quitté mon emploi (responsable commercial dans l’automobile) pour me vouer à 200% au lancement de ce projet.

Ensuite, tout s’est enchaîné avec ce 1er prix au concours I’NOV PRO, organisé par Transtech : la mise en relation avec l’agence EMSYLADO qui m’accompagne sur la partie marketing/stratégie commerciale et le soutien du cabinet A3C qui gère la structure et les éléments financiers. C’est rassurant de voir son projet se matérialiser, d’obtenir enfin de l’aide et de pouvoir se structurer.

Enfin, je viens d’avoir une excellente nouvelle : avec ma future société, EffyNess Concept, j’intègre une pépinière d’entreprise qui va m’accompagner de manière globale sur tous les aspects stratégiques, économiques, administratifs, commerciaux, financiers, etc… En bref, un véritable écosystème d’experts et de compétences mobilisés : des conditions de rêves pour le lancement d’une start-up ambitieuse. Merci au Pôle Innovation de Saintes (17) ! »

 

BONUS : Retrouvez la web-interview exclusive de Julien Ballais sur la chaine Youtube des Inventifs ! 🎥

Partagez et suivez-nous sur :