” hreflang=”fr” />

Comment faire connaître et promouvoir mon invention ?

Vous avez développé une invention que vous souhaitez promouvoir à travers votre entreprise ?

Votre prochain challenge est de porter connaissance à votre cible le lancement de votre nouveau produit. Et le défi est de taille ! En effet dans la plupart des cas, vos futurs consommateurs n’attendent pas votre offre, et n’en soupçonnent d’ailleurs pas l’existence. L’enjeu est donc de communiquer en amont et de manière croissante jusqu’au jour officiel de lancement.

Il est important de préciser que la communication n’est pas la même dans le cadre d’une stratégie de transfert : dans ce cas précis, l’entreprise à qui l’invention revient dans le cadre du transfert se charge elle-même de sa promotion.

 

 

Alors comment attirer l’attention et créer l’effervescence chez vos futurs clients ?

Avant toute chose, votre premier travail est de vous assurer d’avoir protégé votre produit innovant par un titre de propriété intellectuelle adapté (voir notre article sur le sujet ici) et d’avoir déposé le nom de marque qui permettra au public d’identifier votre invention et votre entreprise. Il est également primordial de vérifier en amont sa faisabilité technique et d’avoir étudié son positionnement sur le marché. En effet communiquer trop tôt sur votre produit peut s’avérer néfaste pour la suite : subtilisation de votre idée par des concurrents, contrefaçons, erreur de communication sur un aspect technique de votre produit innovant (pas de tests préalables effectués), etc.

Dès lors, vous pouvez officiellement démarrer vos actions de communication. Plusieurs leviers s’offrent à vous dans ce cadre (liste non exhaustive) :

 

LA PRESSE

 

Qu’elle soit physique ou digitale, la presse est un allié de votre communication, à condition de sélectionner et cibler les réseaux de manière stratégique. Vous avez inventé un nouvel outil culinaire ? Il est inutile de solliciter la presse automobile.

Si votre invention relève d’un milieu spécialisé, étudiez la presse concernée par le domaine en question. Vous pouvez également commencer vos démarches en vous adressant à la presse locale par l’envoi d’un premier communiqué de presse. Ce dernier devra être visuellement attrayant et faire apparaître très rapidement la valeur ajoutée et l’aspect innovant de votre produit. Sachez qu’il est préférable de préparer un dossier de presse plus complet sur votre invention en amont de l’envoi du communiqué, afin d’être réactif lors du retour d’un journaliste intéressé. Vous pouvez également indiquer la date de parution souhaitée, en prenant en compte la fréquence de publication du journal et la date prévue de votre lancement officiel. Attention, l’effet « nouveauté » de votre invention ne dure qu’un temps : il vous faut donc correctement préparer votre campagne de presse afin de profiter du moment du lancement pour communiquer au maximum.

Vous souhaitez faire connaitre votre produit innovant à travers un magazine dédié aux inventions ? Transtech édite chaque année une revue dédiée intégralement à la présentation de projets innovants et de ses inventeurs : la Revue des Inventifs®, dont le 10ème numéro sortira en octobre 2020. Contactez-nous pour plus d’informations. Une sélection des projets reçus sera effectuée par l’équipe de Transtech.

 

LA COMMUNICATION PRINT

 

La communication print regroupe l’ensemble des supports imprimés de votre entreprise. Les documents papiers et les éléments publicitaires physiques (goodies) constituent des supports privilégiés pour la mémorisation de votre message par vos prospects : il est en effet possible de les emporter, les échanger, et devenir un objet du quotidien de votre consommateur. C’est la raison pour laquelle il faut réfléchir stratégiquement à l’ADN de votre marque et à l’identité de votre charte graphique au préalable : quel(s) message(s) souhaitez-vous véhiculer ? Quelle image et quelles valeurs souhaitez-vous refléter ?

Enfin, afin de renforcer votre impact, il est intéressant de lier étroitement vos communications print et digitale.

 

LA COMMUNICATION DIGITALE

 

Se passer d’une communication sur internet est aujourd’hui impensable. Différents leviers peuvent être combinés :

  • Avoir un site internet référencé par les moteurs de recherche afin d’apparaitre dans les premiers résultats d’une requête. Cette démarche passe par le travail d’un site actualisé régulièrement, et rédigé avec les mots clés appropriés à votre secteur et au(x) besoin(s) au(x)quel(s) répond votre invention. Vous pouvez également proposer sur votre site l’inscription à la newsletter de votre entreprise, afin de constituer le début d’une base de données qualifiée et informer vos futurs consommateurs de vos actualités.

 

  • Être présent sur les réseaux sociaux par le biais d’une page entreprise. Sélectionnez les réseaux sociaux les plus adaptés à votre cible en étudiant les plateformes sur lesquelles vos prospects sont présents et avec quel comportement : heures de connexion privilégiées, types de contenu générant des interactions, etc. Vous pouvez par exemple programmer une campagne de « teasing », en révélant d’infimes parties de votre invention au fur et à mesure. Pensez aussi à varier les formats de vos publications : visuels images, photos, vidéos, renvoi vers un lien, etc.

 

  • Prévoir des campagnes d’affichage digital (display) sur des sites internet au trafic important (en rapport avec votre domaine).

 

LES SALONS

 

Les salons peuvent aussi constituer un levier intéressant pour faire connaitre plus largement votre invention. Il en existe de nombreux, alors gardez en tête votre stratégie et votre cible marketing : votre produit est-il destiné au grand public ? Aux professionnels ? Réservé à certains spécialistes ?

Interrogez-vous sur les endroits potentiels où rencontrer directement  votre cible : le choix du salon en découlera naturellement.

Il existe également des salons regroupant exclusivement des inventions et produits innovants. Dans ce cadre, Transtech est partenaire du Salon International de Genève (lien de l’article rédigé sur le salon de Genève) et du Salon Imagine (lien de l’article sur le Salon Imagine). N’hésitez pas à nous contacter pour une éventuelle participation.

 

LES CONCOURS D’INVENTEURS

 

Outre l’intérêt de tenter votre chance pour l’obtention d’un prix, de nombreux concours d’inventeurs offrent un véritable coup de pouce dans la communication et la promotion de votre produit innovant : articles de presse relayant les participants et lauréats du concours, mise en avant sur le site internet et les réseaux sociaux de l’organisation, public et professionnels présents lors de votre pitch, etc.

Comme à son habitude, Transtech organisera en 2020 un concours tremplins dédié aux inventeurs dans le cadre de son événement « I’NOV PRO ». 3 lauréats et 1 prix du public seront récompensés lors de la cérémonie de remise des prix.

La 12ème édition d’I’NOV PRO se déroulera les 15 et 16 octobre 2020. Comme chaque année, des rendez-vous d’affaires, des conférences ainsi qu’un studio d’interviews seront au programme. Restez connectés, les actualités de l’événement arrivent prochainement !

 

Rédaction :

Alexane BOITEUX – Assistante de communication, Transtech 

 

 

Partagez et suivez-nous sur :

NOVAQ : Le Festival de l’innovation reporté en octobre 2020

 

En raison de la situation sanitaire et suite à l’arrêté du 9 mars du Ministère des Solidarités et de la Santé, la Région Nouvelle-Aquitaine et Le Monde ne sont malheureusement pas en mesure de maintenir NOVAQ aux dates initialement convenues.  

Avec l’ensemble des partenaires, tous les moyens nécessaires pour reporter la manifestation sont mis en place. Le festival NOVAQ se tiendra donc les 29,30 et 31 octobre 2020 à la Rochelle, Espace Encan.

 

Pour cette édition, le festival aura pour fil conducteur « L’innovation pour mieux vivre », réunissant des thématiques du quotidien et de l’environnement autour de l’océan, la santé, l’énergie ou l’agro-écologie.

 

Quatre types d’évènements vous seront proposés durant ces 3 jours : des conférences aux présentations d’innovation dans un showroom, en passant par des ateliers participatifs et différentes animations dans la ville.  Vous pourrez notamment retrouver des thématiques comme « Nourrir 9 milliards d’êtres humains », « E-santé : prévenir plutôt que guérir », ou encore « Réconcilier environnement, solidarité et économie ».

 

De nombreux scientifiques, entrepreneurs et artistes engagés dans l’innovation au service de l’humain et des territoires seront présents pour échanger et vous faire découvrir et expérimenter ce qui est entrepris.

 

Retrouvez la programmation complète de l’évènement sur : https://www.novaq.fr/programme/ 

 

 

Informations pratiques :

NOVAQ est gratuit et ouvert à tous.

Les 29, 30 et 31 octobre 2020.

Espace Encan, La Rochelle.

 

Partagez et suivez-nous sur :

Invention à l’honneur | Appareil de gymnastique insubmersible

– GUY PEGOT  –

Description du projet

 

Joindre l’utile à l’agréable, c’est l’objectif que s’est fixé Guy Pégot en créant ce dispositif offrant une nouvelle forme d’activité physique en milieu aquatique.

Cet appareil breveté se compose de 2 flotteurs et de 2 barres portantes, qui le rendent complètement insubmersible. Egalement doté d’un siège et d’un appui-pieds souple, l’appareil insubmersible offre la possibilité d’exercer de nombreux mouvements de gymnastique dans un environnement de piscine, mer ou lac, tout en étant en appui sur ses bras, debout, assis, en mouvement de pédalo, etc. N’ayant pas d’armature gênante sous la surface de l’eau, l’appareil permet de combiner deux disciplines aquatiques distinctes : l’aquagym et l’aquabiking flottant. Sa polyvalence rend aussi possible l’aqua-détente, pour des figures de méditation en semi-immersion.

En résumé, l’appareil insubmersible offre à tous la possibilité de pratiquer facilement, efficacement et en sécurité la gymnastique aquatique énergique, d’entretien ou corrective.

 

Situation du projet 

 

  • Appareil breveté et modèle déposé
  • Etude en cours pour une fabrication industrielle

 

Les mots de l’inventeur

 

Guy Pégot, inventeur de l’Appareil Insubmersible de gym aquatique, revient sur la genèse de son invention :

« Cette innovation originale et réaliste est le fruit de mon observation récurrente du manque d’équilibre pour le pratiquant dans l’exercice de mouvements poussés en gymnastique aquatique en l’absence d’un appui rééquilibrant.

Le modèle auquel j’ai pensé, aujourd’hui breveté, a justement été conçu pour apporter un appui en permettant de pratiquer facilement et sans perte d’équilibre la gymnastique aquatique, soit en ayant pied, soit en étant assis en flottaison. »

🎥 Découvrez l’interview de Guy Pégot sur son appareil de gymnastique insubmersible en vidéo

 

Partagez et suivez-nous sur :

Le brevet est-il la seule solution pour la protection de mon invention ?

Vous avez imaginé une invention que vous souhaitez protéger ? Le brevet est certainement la première protection à laquelle vous avez pensé. Cependant toutes les inventions ne peuvent relever du brevet, et certaines nécessitent parfois d’autres types de protection en parallèle.

Sachez qu’à chaque type de protection doit être associé un objectif précis pour la protection d’un aspect de votre invention. Le brevet protège ainsi les solutions techniques de cette dernière. Pour faire l’objet d’une protection par le brevet, votre invention doit être nouvelle, impliquer une activité inventive, être susceptible d’application industrielle et licite.

D’autres moyens de protection sont également prévus par le droit de la propriété intellectuelle et peuvent être envisagés pour votre création. Dans tous les cas, chacune de ces protections nécessite auparavant une recherche de l’existant avant sa mise en œuvre, afin de vérifier que vous n’entamez pas une démarche de contrefaçon.

Pour vous aider à y voir plus clair, Transtech effectue avec vous un tour d’horizon des différents types de protection existants en France :

 

La protection par le dépôt de dessins et modèles pour les créations esthétiques 

 

Le dépôt de dessins & modèles protège l’aspect extérieur et le design de votre produit, qu’il soit industriel ou artisanal. Pour ce faire, votre création doit être nouvelle et posséder un caractère propre.

L’avantage de ce dépôt est l’obtention d’une double protection : en effet sous condition que l’esthétique soit originale, votre invention est également protégée par le droit d’auteur, s’additionnant à la protection par le dépôt de dessin ou modèle.

En déposant un dessin ou un modèle à l’INPI, vous obtenez un monopole d’exploitation sur le territoire français pour une durée minimale de 5 ans, renouvelable 5 fois (jusqu’à 25 ans au total)

*Le coût de dépôt est de 39 € et augmente en fonction du nombre de reproductions souhaitées.

 

La protection par les droits d’auteurs et droits voisins pour les œuvres littéraires et artistiques 

 

Le droit d’auteur s’applique sur les œuvres littéraires et artistiques, ainsi que sur les créations musicales et graphiques. Attention : les idées, le genre, le style, la mode, les principes, les systèmes et les méthodes sont exclus de la protection par le droit d’auteur.

L’acquisition de la protection du droit d’auteur ne nécessite pas de formalité particulière. Une preuve de date suffit à l’inventeur pour prouver l’antériorité de sa création, par un dépôt de dessins et modèles (comme vu précédemment) ou par le dépôt d’une enveloppe Soleau par exemple. (lien renvoi Paragraphe Soleau)

Les droits d’auteurs confèrent une protection à vie et pendant 70 ans après la mort de l’auteur.

 

La protection au titre des signes distinctifs : le dépôt de marque

 

Le dépôt de marque protège la symbolique et l’image de votre entreprise, de votre marque et de votre produit vis-à-vis du public.

Le nom et/ou le signe de la marque doivent être distinctifs des produits ou services auxquels ils se rapportent et doivent être disponible (c’est-à-dire ne pas avoir été déjà protégés)

Il n’est pas nécessaire de prévoir un dépôt de marque dès le début de votre projet, en revanche il est important de le considérer avant la commercialisation de vos produits. En effet, votre marque prend de la valeur au fur et à mesure de sa connaissance par le public. Sans protection de votre part, vos concurrents seront libres de se l’approprier.

En déposant votre marque à l’INPI, vous obtenez un monopole d’exploitation sur le territoire français pour 10 ans, renouvelable indéfiniment.

Le coût de dépôt d’une marque dépend essentiellement du nombre de classes sélectionnées : 190 euros pour 1 classe, puis 40 euros par classe supplémentaire sélectionnée.

 

La protection par le secret de fabrication

 

La protection par le secret de fabrication repose sur la non-divulgation de l’innovation, que celle-ci soit technique, commerciale ou organisationnelle (recette, procédé, formule,..)

Elle permet de préserver la confidentialité d’un savoir-faire de l’entreprise, à condition d’avoir les moyens de maintenir le secret dans le temps. Si vous faites le choix de protéger votre invention par le secret de fabrication, posez-vous la question suivante : « est-ce que les acheteurs peuvent facilement remonter jusqu’au procédé de fabrication de mon innovation ? »

Pour une protection par le secret de fabrication, aucune procédure en propriété industrielle n’est nécessaire, il n’existe donc pas de coût lié au dépôt. En revanche, attention aux éventuels coûts générés pour maintenir le secret de fabrication dans le temps : il s’agit en effet d’une mise en œuvre qui se doit d’être continue et drastique (sécurité physique et informatique, contrats de confidentialité, etc)

 

Vous connaissez maintenant les fondements des différents moyens de protection intellectuelle sur le territoire français. Vous souhaitez être accompagné dans le choix de la forme de protection la plus adaptée à votre innovation ?

Transtech vous guide dans la définition de votre stratégie de propriété intellectuelle en considérant les antériorités existantes, vos objectifs et votre projet. Découvrez le programme spécialisé de la formation « Propriété Intellectuelle » en cliquant sur ce lien : Formation Propriété Intellectuelle Transtech  

 

Rédaction :

Henri PAYEN – Responsable Innovation, Transtech

Alexane BOITEUX – Assistante de communication, Transtech 

 

 

Partagez et suivez-nous sur :

Transtech partenaire de Imagine, Salon de l’invention et de l’innovation

 

Vous souhaitez faire connaître votre invention ?

Participez au Salon de l’invention et de l’innovation Imagine les 15, 16 et 17 mai 2020 ! (15 mai réservé aux professionnels et scolaires)

 

Cette 5ème édition organisée par Meschers Événements est l’occasion unique de présenter votre invention auprès du grand public et tenter votre chance pour remporter le prix du jury lors du concours d’inventeurs !

Au total, une vingtaine d’inventeurs viendront présenter au public leurs créations les 16 et 17 mai prochains. L’après-midi du 15 mai est ainsi réservée aux professionnels et scolaires avec la visite des jurys respectifs.

Durant le salon, différents prix seront décernés pour les réalisations exposées :

  • Prix du jury : 1000 euros (décerné le 15 mai)
  • Prix du public : 500 euros
  • Prix « Coup de cœur » : 500 euros
  • Prix réservé aux scolaires : 250 € par niveau (15 mai)

Une démonstration permanente d’hologramme (de grande taille) sera assurée avec atelier personnel d’initiation et de création, animations autour de la réalité virtuelle et de la conduite de drones, ainsi que 3 ateliers de simulateurs de conduite (prévention routière), voiture tonneau, et une présence en continue de 2 robots humanoïdes.

 

Infos pratiques exposants :

Réservez votre stand :

Pour assurer une bonne communication, à retourner de préférence avant mi-mars 2020, délai ultime 30 avril 2020 à : Salon de l’Invention et de l’Innovation « IMAGINE » Hôtel de Ville, 38 rue Paul Massy, 17 132 MESCHERS.

 

Infos pratiques visiteurs : 

Entrée libre. Animation tombola avec lots technos.

Retrouvez la programmation complète sur : https://www.salonimagine.fr/

Partagez et suivez-nous sur :

Invention à l’honneur | Dispositif de traitement de nids de frelons

– PASCAL BOUISSOU  –

 

Description du projet

 

Arrivé en 2004 par un container en provenance de Chine, le frelon asiatique ne cesse de proliférer en France depuis plusieurs années. Face à la multiplication de l’espèce et son impact destructeur sur la biodiversité, notamment sur les abeilles, la destruction des nids de frelons asiatiques est une question restant au cœur de l’actualité.

C’est dans ce contexte que Pascal Bouissou développe un dispositif innovant permettant le traitement des hyménoptères, et tout particulièrement des frelons asiatiques. Cet appareil est ainsi conçu pour un usage professionnel.

Pour ce sapeur-pompier, l’utilisation de poudres insecticides reste la solution la plus efficace dans le traitement de ces espèces invasives. Cependant ces poudres sont extrêmement volatiles : en se dispersant, elles peuvent avoir un impact direct sur l’environnement proche et engendrer de nombreux dégâts collatéraux.

Pour éviter cette dispersion, ce dispositif innovant encapsule l’insecticide afin de maîtriser la dose injectée directement au cœur du nid. Ainsi, le procédé évite toute contamination environnementale et permet à l’opérateur de ne jamais être en contact avec le produit. Son application se réalise par une manipulation simple de la part de l’opérateur professionnel.

 

Situation du projet 

 

  • Dispositif breveté
  • Recherche de partenaires en cours

 

Les mots de l’inventeur

 

Pascal BOUISSOU, lauréat du concours Tremplins I’NOV PRO 2019 dans la catégorie Bricolage, Vie pratique & Habitat : « Cet appareil est le fruit de nombreuses années de pratique en tant que sapeur-pompier. Il était important pour moi de mettre toute ma compétence et mon savoir-faire dans le développement de cette technique de traitement, qui me parait être pleine de bon sens et simple d’utilisation. »

🎥 Découvrez l’interview de Pascal Bouissou sur son dispositif de traitement en vidéo

 

Partagez et suivez-nous sur :