” hreflang=”fr” />
Invention à l’honneur | Légumes au cube zéodratés

Invention à l’honneur | Légumes au cube zéodratés

– SOPHIE DEJOUE –

 

Description du projet

 

Les légumes au cube de « Épure, L’Épicerie Botanique® » sont les premières tablettes de purée de légumes entièrement végétales, biologiques et sans additif.

Leur composition légumière, avec une pointe de beurre de cacao bio pour l’onctuosité, leur confère une texture reconstituée semblable à une purée «faite maison» lors de l’ajout d’eau chaude.

Les tablettes présentent les mêmes qualités nutritionnelles et organoleptiques que les légumes frais, avec une date de durée minimale d’un an. De plus ces dernières ne nécessitent aucune exigence de conservation (à l’inverse des produits surgelés qui exigent le respect de la chaine du froid), ni d’attention particulière comme pour les purées en petits pots, petits pots qui se révèlent fragiles et producteurs de déchets.

Facilement transportable, facile à expédier, leur formulation s’adapte à bon nombre de restaurations : babyfood, humanitaire, sportif, milieu hospitalier, etc.

« Une tablette de légumes de 10g = 100g de purée, et c’est moi qui l’ai fait ! »

 

 

Situation du projet 

 

  • Process de déshydratation gardé secret

 

  • Marque déposée : ÉPURE, L’ ÉPICERIE BOTANIQUE®

 

  • Recherche de partenaires pour la commercialisation

 

 

Les mots de l’inventrice

 

Sophie Déjoué, inventrice de la purée au cube, revient sur la naissance de son invention :

« Mon entreprise, ÉPURE Épicerie Botanique, propose des préparations culinaires végétales. Depuis toujours, nous sommes très soucieux de produire en n’émettant aucun déchet, car dans le légume tout est exploitable. Nous avons alors réfléchi à la question « que faire des légumes « moches », que faire des fanes, des épluchures… » ? Les travailler différemment, les assembler différemment, les valoriser différemment ?

C’est ainsi que l’idée de mettre au point une tablette de purée pré-dosée dont la mise en œuvre est simplissime m’est venue, en confrontant mes problématiques de maman et de création. La problématique était de nourrir mon bébé partout et en toute circonstance, et la solution réside aujourd’hui en une tablette de légumes et un peu d’eau. Simple, naturel et éthique ! »

 

(Re)Découvrez l’interview exclusive de l’inventrice des légumes au cube zéodratés sur notre chaine Youtube des Inventifs, en cliquant ici ! 🎬

Partagez et suivez-nous sur :

Invention à l’honneur | Jeu de cartes éducatif

– CAROLINE LELEU –

Programme scolaire en jeu

Description du projet

 

SoCartes est un jeu de cartes éducatif qui apporte des connaissances dans tous les domaines, sans jamais poser de questions aux joueurs.

SoCartes utilise les règles du jeu des sept familles, tout en révolutionnant ce jeu patrimonial. Les familles abordent tous les domaines du savoir scolaire (français, mathématiques, anglais, histoire, géographie, éducation civique, biologie, sports…) et de la culture générale au sens le plus large possible. Pour chaque famille, les demandes sont différentes. Par exemple, dans les planètes du système solaire, on demande ”La plus proche du Soleil”. Nul besoin pour le joueur de savoir que c’est Mercure, il reçoit la connaissance en même temps que la carte.

Chaque famille a été pensée avec un objectif pédagogique, pour transmettre des connaissances et permettre au joueur de tisser des liens entre ces connaissances. Lorsque l’enfant joue, il ne se rend même pas compte qu’il est en apprentissage, il est à fond dans le jeu. Au cours d’une partie, il va lire, organiser des informations, les répéter, les relire si un autre joueur lui prend la carte. Il va apprendre en jouant. Or nous savons aujourd’hui plusieurs choses grâce aux neurosciences : l’enfant apprend davantage dans un climat joyeux, et il apprend encore mieux quand il joue avec ses parents.

SoCartes représente le jeu pour transmettre ces connaissances de façon ludique. Il permet que le seul moment de rencontre entre parents, enfants et programme scolaire ne soit pas le moment des devoirs. A partir du moment où ils sont lecteurs, tous les joueurs ont les mêmes chances de gagner. Enfants à partir de 7 ans, grands frères et sœurs, parents, grand-parents, tous peuvent jouer, s’amuser et apprendre ensemble, à égalité de chances de gagner.

 

Situation du projet 

 

  • Marque déposée

 

  • Jeu protégé par le droit d’auteur (cartes et questions)

 

  • 2ème édition commercialisée en librairies et sur internet

 

  • Développement du jeu : création de cartes grand format (destinées aux personnes ayant des problèmes de vision ou de lecture) et de cartes spécifiques, comme pour les lieux touristiques, musées, ou encore les grandes entreprises.

 

 

Les mots de l’inventrice

 

Caroline Leleu, inventrice du jeu éducatif SoCartes, revient sur la naissance de son invention :

« Au départ, j’ai créé ce jeu pour mes enfants. En tant que maman, je n’en pouvais plus de demander le père, la mère et la grand-mère de la famille Égyptiens, sans apprendre quoi que ce soit sur les Égyptiens.  En tant qu’enseignante, j’avais connaissance de tous les gestes mentaux mis en oeuvre lors d’une partie de jeu des sept familles. J’ai commencé à créer des familles pour mes enfants, puis pour et avec mes élèves, avec un succès grandissant. C’est la naissance de SoCartes ! »

 

(Re)Découvrez l’interview exclusive de l’inventrice de SoCartes sur notre chaine Youtube des Inventifs, en cliquant ici ! 🎬

Partagez et suivez-nous sur :

Invention à l’honneur | Remorque de mise à l’eau électrique

– PIERRE HASDENTEUFEL –

Remorque de mise à l'eau électrique

Description du projet

 

CARRYBOAT est une remorque de mise à l’eau électrique de bateaux. Tout terrain, cette dernière permet le transport d’un bateau sans effort, même en dehors des zones aménagées. Sa conduite peut s’effectuer par toute personne à l’aide de la poignée avant, pour une vitesse maximum de 4km/h.

La remorque à propulsion électrique offre ainsi une mise à l’eau facilitée, silencieuse et sans aucune utilisation d’énergie fossile. La recharge de son moteur électrique s’accomplit grâce au panneau photovoltaïque utilisé durant la navigation du bateau. Testée depuis plus de 10 ans dans différentes écoles de voile, cette réalisation en aluminium fixée par des tôles pliées et boulonnées a montré son extrême solidité pour un poids très faible.

CARRYBOAT se décline actuellement en 4 modèles : un pour les dériveurs et bateaux monocoques (poids jusqu’à 400kg) , un pour les catamarans (poids jusqu’à 200kg), un pour les jet-skis, et enfin un modèle professionnel (échantillonnage plus élevé).

 

Situation du projet 

 

  • Brevet déposé / PCT
  • Prototype fonctionnel
  • Recherche de partenaire industriel pour le développement du produit

 

Les mots de l’inventeur

 

Pierre Hasdenteufel, inventeur de la remorque à propulsion électrique, revient sur la naissance de son invention :

« Pratiquant la voile dans la presqu’île de Quiberon depuis plusieurs années, j’ai de nombreuses fois eu l’occasion d’observer les plaisanciers et les pêcheurs revenant de la mer en portant leur bateau ou leur annexe. En effet, après avoir laissé le bateau au mouillage et lors de la marée basse, il faut porter le bateau sur plusieurs centaines de mètres dans le sable mou et dans le goémon**. Et la chose est bien pénible !

J’ai donc inventé cette mise à l’eau électrique qui supprime cette corvée. Lors des essais, j’ai été plébiscité par les plaisanciers pour commercialiser cette mise à l’eau électrique sur le marché. Je suis actuellement en recherche d’un partenaire industriel pour la fabrication et le développement de ce produit innovant, dont le brevet couvre l’Europe et les USA.»

 

** Goémon : mélange d’algues brunes, rouges ou vertes, laissées par le retrait des marées.

 

(Re)Découvrez l’interview exclusive de l’inventeur Pierre Hasdenteufel sur notre chaine Youtube des Inventifs, en cliquant ici ! 🎬

Partagez et suivez-nous sur :

Invention à l’honneur | Bandeau peau à peau

– SOPHIE BLICQUY  –

Description du projet

 

Les bienfaits du contact peau à peau entre le nourrisson et ses parents sont aujourd’hui largement reconnus. Cette méthode est d’ailleurs recommandée et réalisée quotidiennement dans les services de néonatologie. Plus le peau à peau sera long et répété, plus les bénéfices seront importants, aussi bien pour l’enfant que pour son parent. Il est ainsi primordial que le parent et l’enfant soient confortablement installés pour ce procédé.

C’est en ce sens que « Jolie bulle » a été créé. L’innovation permet aujourd’hui de proposer une installation confortable à une dyade parent/enfant. Jolie Bulle s’utilise même pour un enfant fragile porteur de prothèses parfois vitales, comme une sonde d’intubation ou encore un cathéter central, tout en gardant une sécurité optimale.

La deuxième innovation se situe sur la préservation de l’intimité : avec ce bandeau, une mère allaitante peut faire du peau à peau et exprimer son lait en même temps, tout en préservant l’intégralité de son intimité.

 

Situation du projet 

 

  • Brevet déposé
  • Réalisation de 30 bandeaux pour utilisation dans deux services de néonatologie (discipline médicale ayant pour mission la prise en charge de façon spécialisée des nouveau-nés, prématurés ou à terme)
  • Recherche de partenaires permettant le développement de l’activité tout en conservant les valeurs de l’inventrice ; comme la préservation de notre planète, l’utilisation de tissus labellisés sans substances toxiques et le respect du travailleur.

 

Les mots de l’inventrice

 

Sophie Blicquy, inventrice du bandeau peau à peau « Jolie bulle », revient sur la naissance de son invention :

« En tant que puéricultrice et consultante en lactation IBCLC*, je considère le peau à peau comme un véritable soin. C’est en voyant quotidiennement des séances de peau à peau écourtées à la demande du parent par manque de confort que j’ai cherché à améliorer l’installation que l’on pouvait proposer. Durant 2 ans, le prototype du bandeau n’a cessé d’évoluer grâce aux ressentis des parents, de mes collègues et de moi-même. Aujourd’hui, les avis très positifs des parents et professionnels me donnent envie d’aller plus loin afin que ce projet vive et que «Jolie bulle» puisse aider beaucoup d’autres dyades parent/bébé. »

 

* Spécialiste de l’allaitement maternel et de la lactation.

 

 

Partagez et suivez-nous sur :

Invention à l’honneur | Appareil de gymnastique insubmersible

– GUY PEGOT  –

Description du projet

 

Joindre l’utile à l’agréable, c’est l’objectif que s’est fixé Guy Pégot en créant ce dispositif offrant une nouvelle forme d’activité physique en milieu aquatique.

Cet appareil breveté se compose de 2 flotteurs et de 2 barres portantes, qui le rendent complètement insubmersible. Egalement doté d’un siège et d’un appui-pieds souple, l’appareil insubmersible offre la possibilité d’exercer de nombreux mouvements de gymnastique dans un environnement de piscine, mer ou lac, tout en étant en appui sur ses bras, debout, assis, en mouvement de pédalo, etc. N’ayant pas d’armature gênante sous la surface de l’eau, l’appareil permet de combiner deux disciplines aquatiques distinctes : l’aquagym et l’aquabiking flottant. Sa polyvalence rend aussi possible l’aqua-détente, pour des figures de méditation en semi-immersion.

En résumé, l’appareil insubmersible offre à tous la possibilité de pratiquer facilement, efficacement et en sécurité la gymnastique aquatique énergique, d’entretien ou corrective.

 

Situation du projet 

 

  • Appareil breveté et modèle déposé
  • Etude en cours pour une fabrication industrielle

 

Les mots de l’inventeur

 

Guy Pégot, inventeur de l’Appareil Insubmersible de gym aquatique, revient sur la genèse de son invention :

« Cette innovation originale et réaliste est le fruit de mon observation récurrente du manque d’équilibre pour le pratiquant dans l’exercice de mouvements poussés en gymnastique aquatique en l’absence d’un appui rééquilibrant.

Le modèle auquel j’ai pensé, aujourd’hui breveté, a justement été conçu pour apporter un appui en permettant de pratiquer facilement et sans perte d’équilibre la gymnastique aquatique, soit en ayant pied, soit en étant assis en flottaison. »

🎥 Découvrez l’interview de Guy Pégot sur son appareil de gymnastique insubmersible en vidéo

 

Partagez et suivez-nous sur :

Transtech partenaire de Imagine, Salon de l’invention et de l’innovation

 

Vous souhaitez faire connaître votre invention ?

Participez au Salon de l’invention et de l’innovation Imagine les 15, 16 et 17 mai 2020 ! (15 mai réservé aux professionnels et scolaires)

 

Cette 5ème édition organisée par Meschers Événements est l’occasion unique de présenter votre invention auprès du grand public et tenter votre chance pour remporter le prix du jury lors du concours d’inventeurs !

Au total, une vingtaine d’inventeurs viendront présenter au public leurs créations les 16 et 17 mai prochains. L’après-midi du 15 mai est ainsi réservée aux professionnels et scolaires avec la visite des jurys respectifs.

Durant le salon, différents prix seront décernés pour les réalisations exposées :

  • Prix du jury : 1000 euros (décerné le 15 mai)
  • Prix du public : 500 euros
  • Prix « Coup de cœur » : 500 euros
  • Prix réservé aux scolaires : 250 € par niveau (15 mai)

Une démonstration permanente d’hologramme (de grande taille) sera assurée avec atelier personnel d’initiation et de création, animations autour de la réalité virtuelle et de la conduite de drones, ainsi que 3 ateliers de simulateurs de conduite (prévention routière), voiture tonneau, et une présence en continue de 2 robots humanoïdes.

 

Infos pratiques exposants :

Réservez votre stand :

Pour assurer une bonne communication, à retourner de préférence avant mi-mars 2020, délai ultime 30 avril 2020 à : Salon de l’Invention et de l’Innovation « IMAGINE » Hôtel de Ville, 38 rue Paul Massy, 17 132 MESCHERS.

 

Infos pratiques visiteurs : 

Entrée libre. Animation tombola avec lots technos.

Retrouvez la programmation complète sur : https://www.salonimagine.fr/

Partagez et suivez-nous sur :