” hreflang=”fr” />

Le financement participatif

Qu’est-ce que le financement participatif ?

Le financement participatif est un outil de collecte de fonds opéré via une plateforme internet permettant à un ensemble de contributeurs de participer financièrement à un ou plusieurs projets identifiés.

Les 3 formes de financements

Il existe 3 modes différents de financement participatif : le don, le prêt, l’investissement.

  • Le financement participatif par le don:
    • Avec contreparties
    • Sans contreparties
  • Le financement participatif par le prêt:
    • Avec intérêts
    • Sans intérêts
  • Le financement participatif par l’investissement :
    • En capital
    • En obligations
    • En royalties
crowdfunding - Transtech

Quels sont les étapes clefs d’une campagne ?

Une campagne de financement participatif est un bon moyen de lancer votre projet. Elle permet de tester une idée, confronter son projet et avoir des retours, créer une communauté…

Attention, le financement participatif ne peut pas devenir le modèle économique d’une entreprise. Une campagne ratée peut être fatale à la réputation d’un produit et/ou d’une entreprise, d’où l’importance de bien la mener.

1 - La rédaction du projet

La rédaction du projet

Il faut inspirer la confiance, les interlocuteurs veulent de la transparence, savoir qui vous êtes, votre parcours et l’idée du projet. Il leur faut une belle histoire, c’est votre histoire.

  • En quoi consiste votre projet ?
  • Où va-t-il se dérouler ?
  • Quand va-t-il se dérouler ?
  • Comment va-t-il être mis en place ?
  • A quoi va servir le financement ?
  • Qui êtes-vous ?

Pour dynamiser et illustrer cette présentation, vous pouvez faire une vidéo de présentation de votre invention (maximum 5 minutes). Votre campagne aura plus de chance de réussir.

2 - Le budget

Le budget

Le budget doit être réaliste et proportionnel à la communauté que vous pensez réunir pour ce projet.

Déterminez tout d’abord votre besoin financier et estimez le nombre de contributeurs que vous pouvez réunir.

La plupart des modèles sont basés sur le tout ou rien, il est préférable d’avoir un objectif légèrement en dessous de votre objectif initial et faire le maximum pour qu’il dépasse la barre des 100%, plutôt que réaliser 70% d’un objectif trop élevé. Pensez à chiffrer vos actions et à inclure le coût des contreparties, la commission de la plateforme et les diverses taxes de votre budget.

3 - Le choix de la plateforme

Le choix de la plateforme

  • Le thème de la plateforme Comme indiqué précédemment, il existe 3 modes différents de financement participatif mais aussi plusieurs plateformes : généralistes ou spécialistes. Exemple : HelloAsso, Ulule, Wiseed, lymo…
  • La contrepartie à verser En fonction des besoins financiers, les choix peuvent s’orienter vers un financement par le don (avec ou sans contreparties), le prêt (avec ou sans intérêts) ou l’investissement (en capital, en obligations, en royalties). Êtes-vous dans la logique du « tout ou rien » ? (Si l’objectif n’est pas atteint à la fin de la campagne, les contributeurs sont remboursés)
  • La réputation Il est important de connaître la réputation et le sérieux de la plateforme. Propose-t-il des aides ? quels sont ses antériorités?

4 - La durée

La durée

En moyenne, la campagne de financement participatif est de 45 jours (90 jours maximum). Les collectes courtes ont un taux de succès supérieur et elles sont plus dynamiques.

5 - Les contreparties

Les contreparties

Les contreparties sont très importantes pour votre collecte. Elles permettent de remercier l’engagement de vos contributeurs et d’avoir ce lien avec votre communauté. Les récompenses doivent être originales, personnalisés et en rapport avec le projet. Précisez : où, quand, comment sera remise la contrepartie.

Il y a 3 niveaux : pensez à tout le monde.

  • Contrepartie d’appel, entre 5€ et 10€
  • Contrepartie moyenne autour de 50€
  • Contrepartie forte plus de 800€

Vous pouvez faire s’additionner les contreparties d’un palier à l’autre (une carte de remerciement, une carte de remerciement + votre nom sur notre site web…) Et si la contribution du niveau supérieur est intéressante, le contributeur sera intéressé à donner « plus » par rapport à ce qu’il voulait donner. Vous pouvez aussi limiter le nombre de contreparties à un seul ou quelques exemplaires pour les premiers contributeurs, pour créer un effet d’urgence. Annoncez-le clairement. 

6 - La communication

La communication

Dernière condition de réussite de votre campagne de financement participatif, la stratégie de communication. Il est essentiel de connaître les 3 grandes étapes avec des outils de communication adaptés à chacune d’entre elle :

Le principe des 3 cercles : Ces cercles représentent différents niveaux de relations :

  • le 1er cercle : votre entourage
  • le 2ème cercle : les relais d’influences
  • le 3ème cercle : le grand public
3-cercles-crowdfunding Transtech

Le 1e cercle représente 50% de vos contributeurs. Son impact sera très important les premiers jours, il enclenche la phase de lancement et permet d’avoir des premiers dons pour motiver les suivants.

Ce premier cercle de contact vous permettra d’atteindre les 20-30% de votre objectif.

 

Le 2e cercle représente 25% de vos contributeurs. Si le 1e cercle a eu un impact assez conséquent, il devrait logiquement continuer sur cette voie. « Le monde attire le monde », les individus à ce niveau-là seront convaincus de l’influence qu’auront leurs relations proches et participeront à cette démarche car il témoigne la confiance et l’engagement.

Et le 3e cercle représente 25% de vos contributeurs, il est le plus difficile à atteindre et à convaincre. Plus vous collectez d’argent avant de vous adresser au grand public, plus vous allez créer un effet boule de neige au moment de vous adresser au 3ème cercle. L’effet d’urgence déclenchera des contributions surtout si vous êtes à 90% de votre jauge. Les contributeurs potentiels vont avoir envie de vous aider considérant que votre campagne va réussir !

 

Vous souhaitez vous lancer dans une levée de fonds?

Contactez-nous